Guitaristes débutants, amateurs, autodidactes ?

Vidéos-formation de guitare

« L'arme ultime du guitariste »

Comment maîtriser rapidement la mécanique des gammes

L'impro, du rêve à la réalité ...

Vous galérez avec les gammes ? Vous avez du mal à les comprendre et à les maîtriser ? Vous avez déjà essayé 36 fois mais ça reste compliqué ? C'est long et laborieux. Les résultats ne sont pas toujours évidents et c'est parfois décourageant...

Vous êtes pourtant hyper motivé pour atteindre un bon niveau à la guitare avec les gammes, les solos et l'impro. Vous êtes comme la grande majorité des guitaristes, il vous manque juste un petit déclic.

N'abandonnez surtout pas si près du but !

Cette frustration de ne pas parvenir à jouer ce qu’on a dans la tête, cette sensation de bidouiller, de tourner en rond et parfois même de régresser, tout le monde l’a connue. Et je ne fais pas du tout exception à la règle.

Personnellement, j’en suis même venu à me dire que les solos et les impros, c’était pas mon truc. Je pensais que je n’étais fait que pour la rythmique. Même si j’enviais terriblement les guitaristes qui assuraient aux solos, je me disais que je serais toujours « celui qui accompagne les autres ».

Est-ce que vous vous vous êtes déjà dit la même chose ?

Et puis il y a toutes les bonnes excuses : le manque de temps à cause du boulot, et toutes les autres priorités… et les années passent. Mais la frustration reste.

Ne vous est-il jamais arrivé d’en avoir vraiment plus que marre de stagner ?

En ce qui me concerne, j’ai vécu ça comme une crise. Il fallait que ça bouge, et vite. Mais le problème était que j’étais loin de tout avec très peu de temps libre.

Alors j’ai décidé de travailler les gammes à fond. Je voulais tout comprendre. Ça prendrait le temps qu’il faut mais je savais que c’était le passage obligé. Tous les bons guitaristes étaient passés par là. Il n’y avait donc pas d’autre issue.

J’ai donc amassé plusieurs méthodes sur l’apprentissage des gammes et j’ai commencé à les résumer. Je prenais des notes. Je dessinais des schémas. Je les scotchais au mur pour les comparer et pour essayer de trouver une logique dans tout ça.

Au bout de quelques semaines (ou mois, je ne sais plus trop. Il faut dire que je ne suis pas un rapide non plus), j’ai fini par voir le fonctionnement dynamique des gammes. J’ai enfin compris les rapports entre les modes, les tonalités, les notes fondamentales, les gammes relatives, etc.

Tout m’apparaissait parfaitement logique et symétrique. Alors j’ai voulu reproduire ces concepts avec un système dynamique. Et là, il m’a encore fallu quelques semaines (ou mois. Je ne suis pas un rapide, je vous l’ai déjà dit) pour mettre au point un système qui reproduise fidèlement toute cette logique.

Vous savez ce qu’il a dit Napoléon ?

Il a dit beaucoup de choses, ça c’est sûr, mais il y a une chose que tout le monde a retenu. C’est que « Un bon dessin vaut mieux qu’on long discours ». Et bien s’il vivait aujourd’hui, il dirait peut-être qu’un bon dessin animé vaut encore mieux qu’un long discours.

Pourquoi je dis ça ? Parce que quand on explique le fonctionnement d’un système mobile, on le comprend 100 fois mieux et plus vite si on le voit bouger.

Vous savez, essayez d’expliquer à un enfant pourquoi il y a des éclipses solaires uniquement avec des mots, sans utiliser des objets qui tournent les uns autour des autres. Bon courage !

Les gammes, ça glisse et ça s’imbrique !

C’est comme ça que ça fonctionne. Et pour intégrer parfaitement ce concept, je vous propose de regarder 6 petits dessins animés. Ensuite, tout vous paraîtra beaucoup plus simple. Des semaines de gagnées (ou des mois, pour les plus lents comme moi) et des migraines évitées. Et surtout, une formidable progression à la guitare.

Depuis que j’ai compris ce système, je ne suis pas devenu une bête des solos qui tuent. Ça c’est sûr. Mais ce n’est pas mon objectif non plus. Par contre, je suis maintenant capable de commencer une impro sur n’importe quel morceau de musique que j’entends. Je sais exactement ce que je joue, dans quelle tonalité et dans quel mode. Et je peux aussi jouer sur toute la longueur du manche. Et ça, c’est un plaisir incroyable que je ne pensais même pas vivre un jour.

Maintenant, mon grand plaisir est d’offrir mes petits trucs pour aider d’autres guitaristes à passer le cap de l'apprentissage des gammes le plus rapidement possible. Franchement, ça vaut le coup !

Un plaisir que l’on partage, augmente.

Je n’ai qu’une envie, c’est de partager ce plaisir avec le plus grand nombre. Je sais qu’il suffit souvent juste d’un petit truc qui fait que tout se déclenche ensuite. Ce serait vraiment dommage de ne pas en parler.

Alors, regardez comment ça fonctionne et vous comprendrez le mécanisme. En comprenant clairement le mécanisme, vous saurez déjà où il faut mettre les doigts. Et en sachant où il faut mettre les doigts… et bien, vous saurez où il faut mettre les doigts. Il n'y a pas mieux pour bien jouer à la guitare, pas vrai ?  🙂

Merci de partager cette page avec vos amis guitaristes !

forum webmaster